dimanche 24 novembre 2019

Chili: assassinat de la reporter-photographe Albertina Martinez Burgos





Albertina Martinez Burgos


Albertina Martínez Burgos, 38 ans, photographe et reporter chilienne qui couvrait les manifestations au Chili a été retrouvée morte chez elle le jeudi 21 novembre. Ses disques durs et toutes ses photos ont disparu. Sa famille réclame une enquête indépendante sur  ce décès qu'elle qualifie d'assassinat politique.

Des manifestations secouent le Chili depuis le 7 octobre en réaction à l'augmentation du prix de métro (annulée depuis), mais elles continuent en réclamant un Chili plus juste avec un changement profond du modèle politico-économique légué par la dictature d’Augusto Pinochet.
Des manifestations gigantesques ont eu lieu le 25 octobre dans les grandes villes du Chili , à Santiago plus de 1,2 million de personnes sont descendues dans la rue, du jamais vu dans une ville de 8 millions d’habitants. C'était la plus importante mobilisation au Chili depuis l'arrivée au pouvoir des civils.
Le gouvernement a répondu par la répression, depuis le début de la crise il y a eu au moins 22 morts et 20000 blessés. Parmi les blessés la police a éborgné près de 200 manifestants qui ont depuis été érigés en symbole de la répression. Amnesty Internationale parle de "répression inédite" avec « l’intention de blesser et punir la population qui manifeste ».

Les militants chiliens attirent l'attention sur les assassinats de militants supposés dissuader toute poursuite de la révolte, surtout en visant des femmes. En effet une autre femme très impliquée dans ces manifestations Daniela Carrasco, artiste de rue de 36 ans, a été retrouvée pendue à un arbre. Elle aurait été violée et torturée avant de mourir. L'hypothèse du suicide a aussi été avancée.

(ci-dessous quelques clichés réalisés par Albertina Martinez Burgos lors des dernières manifestations au Chili)











Aucun commentaire:

Publier un commentaire